Close

Faut-il permettre le trempage bain rituel (mikve) pendant l’épidémie de Coronavirus ?

La réponse de Philippe Halfon, MD, PharmD, PhD, Chef de Pole de Médecine Interne et Maladies Infectieuses à l’Hôpital Européen, directeur du laboratoire Alphabio, Marseille

Groupe Expert de Médecins de l’AMIF (GEMAMIF)

Dans le cadre de l’épidémie actuelle au COVID-19, il convient de respecter le confinement imposé par le gouvernement et de rester à son domicile et de ne sortir que pour les motifs autorisés par nos décideurs.

J’ai été interrogé ce matin par le Grand Rabbin de la ville, le Rav Ohana sur les possibilités pour nos coreligionnaires de se rendre au mikvé. La question est complexe, car il y a d’un côté un confinement pour une durée inconnue qui rend très difficile l’abstinence et donc la transgression halahique d’avoir des rapports conjugaux pour un homme avec une femme nidda, et de l’autre la possibilité théorique d’une contamination avec le virus par contact avec une personne infectée.

Face ce dilemme, j’ai donné un avis technique et laissé les autorités consistoriales et rabbiniques de prendre une décision.

Avis technique : éviter tout contact entre avec la prise de rendez–vous espacée de 30 min entre les personnes ou une demande est faite de récuser les femmes qui présentent de signes cliniques d’infection par le Covid-19,. (rhume, toux, fièvre, courbatures..). Dans ce cas, il est formellement interdit de se tremper au Mikvé où de s’y rendre pour être baalanite.

Recommandations

  1. Pour la baalanite :
  • Doubler la dose de chlore dans les bassins (bien qu’il n’y ait pas d’études spécifiques à ce jour sur l’action du chlore sur le COVID -19, les recommandations de la société française d’hygiènes sont rassurantes sur ce sujet sur ce point la société française d’hygiène, le respect des normes de désinfection appropriées et des comportements individuels adaptés doivent permettre d’éviter le risque de transmission hydrique du virus COVID-19).
  • La baalanite porte des gants et un masque et si possible une sur blouse et une charlotte.
  • Toutes les salles de bains  sont fermées, les femmes se seront préparées entièrement à la maison. Seul le bain leur sera accessible.
  • Après le départ de chaque femme, la chaise qu’elle aura utilisée ainsi que les poignées de portes touchées seront javellisées.
  1. Pour les femmes :
  • Les femmes arrivent uniquement sur rendez-vous à des horaires très précis, afin de ne pas attendre dans l’enceinte du mikvé. S’il y a attente, elles attendent dans leur voiture, mais pas à l’intérieur du Mikvé.
  • Les dames ne toucheront à rien sur leur passage. Elles se laveront les mains avec du gel à l’entrée du mikvé.
  • Elles ne prendront pas de douche au mikvé, mais à la place elles se tremperont une première fois, pour rien dans le bassin.
  • La bérakha se fera dans le mikvé (avant la deuxième immersion) exceptionnellement et non pas dans le couloir comme certaines peuvent en avoir l’habitude.
  • Les dames apporteront leur propre serviette ou peignoir.
  • Elles viendront au Mikvé avec des vêtements propres qu’elles n’ont pas portés dans la journée et sans sac à main. Il ne leur sera fourni aucun ustensile (coupe ongle peigne …).
  • Elles ne parleront pas du tout à la baalanite (postillons) et auront préparé leur chèque ou monnaie au préalable. Il n’y aura pas d’appoint.
  • La Nétilat yadaïm, se fera chez elles au retour à domicile.

Si un Mikvé qui ne peut respecter ces règles à la perfection, il ne doit pas ouvrir ses portes aux femmes de la communauté.